NEBULAR n° 47
Chasse à l'avenir
 
TITRE ORIGINAL
Jagd nach der Zukunft
 
Traducteur : Gérard Girolami
 
   
    Dès leur première tentative de reconnaissance en périphérie d’Andromède, le Techno-Bac et son équipage se sont retrouvés projetés par un phénomène inconnu neuf cent quatre-vingt mille ans dans le passé à une époque où le cruel Maître de Bataille O’zeris commence à porter la Guerre Éternelle dans la galaxie voisine de la Voie Lactée.

    Le foyer de ce conflit intergalactique se situe dans un système solaire choisi par Neurotim, être mystérieux et inconnu, et recèle une station spatiale de la taille d’une grande lune connue sous le nom d’Analyseur Temporel qui tourne autour de la quatrième planète et qui se révèle être l’objectif premier de l’attaque des Génorants.

    Dès le début des hostilités, les Hespérides, qui en sont considérés comme les constructeurs, en détachent une partie appelée Noyau Temporel, pour la dissimuler et la mettre à l’abri à l’intérieur de la planète, induisant, à cause du chaos ainsi provoqué, la disparition de la civilisation locale des Panatiens.

    Sur le troisième monde de l’Étoile de Maya la vie a pu se développer et a donné naissance aux Chroners dont la culture est essentiellement orientée vers la philosophie mais, après son semi-échec face à l’Analyseur Temporel, O’zeris tourne sa colère en direction de Tul afin de faire un exemple. Les habitants, fort heureusement prévenus à temps, peuvent trouver refuge dans un vaste réseau souterrain, si bien que, quand le commandant génorant commence son offensive et fait tirer les premières salves sur leurs villes, cela n’induit que de relativement faibles pertes en vies.

    Grâce à son intervention courageuse et décisive, Vasina, qui se fait passer pour une inspectrice du Conseil de la Fraternité Galactique venue observer la façon de procéder d’O’zeris dans Andromède, parvient à empêcher d’autres attaques. Son action énergique, soutenue de façon décisive par sa présence à bord d’un Techno-Bac, impressionne le Maître de Bataille qui retire sa flotte, épargnant Tul, au moins pour un temps.

    Quand le Mariner transmet cette bonne nouvelle à l’astronome chroner Gaal, celui-ci lui apprend que les siens ont déjà quitté la planète pour ne plus jamais y revenir, plaçant toutes les personnes présentes devant un nouveau mystère.

    Pendant ce temps, Onothai qui s’était porté volontaire pour essayer d’explorer l’Analyseur Temporel a pu pénétrer dans la station malgré des conditions difficiles et se trouve face à un Hespéride qui lui demande de participer à la mise au point de l’appareil. Le robot accepte avec la ferme intention d’en savoir plus sur les secrets de cette mystérieuse station et, tandis qu’il découvre une partie de ce qui a motivé la construction de cet ensemble, la chasse à l’avenir commence pour les autres membres de l’équipe.
 



© Michel Vannereux